LA LOI DENORMANDIE – Partie 2

Quels sont les principaux avantages de la Loi Denormandie ?

1.Réduction d’impôts

Une fois les conditions remplies (vu dans l’article précédent : lien), vous pourrez bénéficier des avantages fiscaux. Ces derniers varient en fonction de la durée de location du logement :

  • Réduction d’impôt de 21% du prix du bien pour une période de location de 12 ans (9 ans prolongés 3 ans). Plafonné à un investissement de 300 000€ et de deux investissements par an.
  • Réduction d’impôt de 18% du prix du bien pour une période de location de 9 ans
  • Réduction d’impôt de 12% du prix du bien pour une période de location de 6 ans

Il est cependant tout à fait possible d’acheter plus cher, mais alors la part au-dessus des 300 000€ ne sera simplement pas prise en compte dans le calcul de la réduction d’impôts.
Considérant ces critères, la réduction d’impôt maximum lors d’un investissement Denormandie peut s’élever à 63 000€ / an.

2.Investir sans apport

En bénéficiant d’un allègement fiscal et en y ajoutant les revenus de location, il est possible de devenir propriétaire d’un bien immobilier neuf sans apport initial.
Les loyers et la réduction d’impôt peuvent potentiellement couvrir intégralement le remboursement du prêt contracté pour l’achat du logement.

3. Investir sur un marché porteur

Le dispositif Denormandie se concentre sur le centre des villes françaises comprises entre 6.000 et 100.000 habitants. En acquérant un logement dans une ville de taille moyenne, vous investissez dans un marché où la demande locative est forte. La probabilité de location est ainsi plus importante.

De plus, la variété des biens mis à la vente est grande, cela va du studio aux grands appartements. Chaque investisseur peut acheter dans la mesure de ses moyens et objectifs.

4. Louer à ses ascendants / descendants

Un avantage important par rapport au dispositif Pinel est le fait que la Loi Denormandie offre la possibilité de louer à des membres de sa famille, ce qui est très pratique pour les investisseurs souhaitant, par exemple, louer à leurs enfants. Le locataire ne doit cependant pas faire partie du foyer fiscal.

5. Déduire des charges de ses impôts

Avec la Loi Denormandie il est possible pour le propriétaire de déduire certaines charges, par exemple :
⇒ Taxe foncière
⇒ Frais d’entretien du logement
⇒ Primes d’assurance
⇒ Frais de gestion locative
⇒ Intérêts d’emprunt

Pour connaître les zones d’investissement de la Loi Denormandie, la suite dans la partie 3, cliquez ici.

 



Call Now Button